Travailler 4 jours plutôt que 5… pour le même salaire!

Travailler moins et gagner autant, est-ce vraiment possible dans le domaine automobile ? Peut-être… et voici pourquoi !

En Islande, deux projets pilote ont démontré des effets positifs de la semaine de quatre jours sur la productivité et le bien-être des travailleurs. 

Entre 2014 et 2021, 2500 fonctionnaires municipaux et fédéraux ont en effet fait l’objet de deux études sur les effets d’une semaine de travail de quatre jours sans réduction de salaire, selon un article du Devoir. Et les résultats obtenus semblent sans équivoque : une plus grande productivité et une amélioration du bien-être.

C’est bien beau, tout ça, mais des fonctionnaires, ce n’est pas la même chose qu’un garage ou un concessionnaire gérant des mécaniciens et des vendeurs. Alors, quels seraient les avantages concrets de comprimer la semaine de travail en quatre jours dans le domaine automobile ?

Poursuivre la lecture « Travailler 4 jours plutôt que 5… pour le même salaire! »

Fini, les voitures neuves à essence en 2035

Le Canada a devancé de cinq ans la date à laquelle son interdiction de vendre sur son territoire des voitures et des camions légers à essence. Les nouvelles réglementations entreront maintenant en vigueur en 2035 au lieu de 2040. 

Dans moins de 15 ans, toutes les automobiles vendues au pays devront être des véhicules à émission zéro (VEZ). Cette exigence comprendra les véhicules électriques, mais aussi ceux propulsés à l’hydrogène. 

L’annonce a été faite par le ministre fédéral du Transport Omar Alghabra, qui a également mentionné l’intention du Canada de développer des objectifs intérimaires pour 2025 et 2030. Pour les atteindre, le Canada planifie utiliser une combinaison de régulations et d’investissements. Le gouvernement continuera également d’assister financièrement ceux qui achètent des véhicules électriques.

Poursuivre la lecture « Fini, les voitures neuves à essence en 2035 »