Mon employeur de rêve

De plus en plus d’entreprises du secteur automobile jouent des coudes pour séduire les travailleurs. Que proposent-elles au juste ? Nous avons fait notre petite enquête !

Lorsque le rêve rejoint la réalité, il faut s’en réjouir ! Depuis quelques années, et surtout depuis l’arrivée de la pandémie de Covid-19 et la compression du bassin de main-d’œuvre qualifiée disponible, ici au Québec comme ailleurs, les entreprises ont drastiquement changé leur manière d’engager et de gérer leurs employés.

Avant, on pensait tout de suite à des entreprises comme le constructeur BMW, nommé Meilleur employeur au monde (devant Google!) neuf fois consécutives, comme standard à atteindre. Mais aujourd’hui, ici-même au Québec, des sociétés proposent une panoplie de conditions et d’avantages vraiment séduisants. Il suffit de penser à Michelin, qui s’est classé parmi les meilleurs employeurs du classement annuel de Forbes, ou encore à H Grégoire, élu Meilleur employeur 2021 dans le cadre du classement annuel Best Dealerships to Work For effectué par Automotive News Canada, pour s’en convaincre.

Poursuivre la lecture « Mon employeur de rêve »

Comment annoncer des vacances prévues lors d’une entrevue ?

Négocier ses vacances avec son futur employeur est naturel. Mais pour éviter des irritants éventuels liés à des congés déjà planifiés avant son entrée en poste, suivez nos conseils !

Si auparavant, le sujet des vacances pouvait être délicat à aborder lors d’une entrevue d’embauche, ce n’est plus le cas. Cette négociation peut même débuter dans certains cas avant que l’entrevue elle-même n’ait lieu, par exemple quand le ou la candidate sont approchés par plusieurs entreprises ou recruteurs.

Il ne faut donc pas avoir peur de montrer ses couleurs dès cette étape si on a déjà des vacances de prévues, avec des dates déjà arrêtées de surcroît. Votre nouvel employeur appréciera votre transparence et sera mieux en mesure de s’organiser. Et contrairement à ce que certains pourraient penser, cela ne nuira pas à vos chances de décrocher l’emploi en question… si vous le faites de la bonne manière, bien sûr.

Poursuivre la lecture « Comment annoncer des vacances prévues lors d’une entrevue ? »

Comment gérer un chasseur de têtes

Des chasseurs de têtes vous ont-ils approché ? Voici comment transformer cet intérêt en une, voire plusieurs opportunités professionnelles !

Certains y sont habitués, d’autres sont très surpris. Quelle que soit l’émotion que l’on ressent quand on se fait contacter directement par un chasseur de têtes, il faut savoir que ce modèle de recrutement est de plus en plus courant… et qu’il est très valorisant ! En effet, cette démarche constitue la preuve que l’on possède des compétences recherchées, d’une part, et que son profil se démarque des autres, d’autre part.

Poursuivre la lecture « Comment gérer un chasseur de têtes »

Chasseur de têtes ou recruteur ?

Un recruteur et un chasseur de têtes comblent tous deux des emplois, mais leurs méthodes, leurs ressources et leur influence sont différentes. Apprenez à mieux les connaître !

Il existe de nombreuses similitudes entre ce que les recruteurs et les chasseurs de têtes font au quotidien, et c’est ce qui explique pourquoi certaines – ou plutôt beaucoup –  de personnes ont du mal à les distinguer.

Pourtant, leurs métiers sont vraiment différents. Par exemple, le chasseur de têtes est souvent engagé pour trouver des profils spécialisés et difficiles à trouver sur le marché, tandis que le recruteur est surtout sollicité pour trouver des candidats au profil plus standard.

Poursuivre la lecture « Chasseur de têtes ou recruteur ? »

Améliorer ses conditions de travail… ou changer d’emploi ?

Si vous êtes insatisfait ou carrément dégoûté de votre travail actuel, plusieurs options sont possibles pour retrouver le sourire. Suivez nos conseils !

Le mal-être au travail, voire l’écœurement pur et simple de son emploi, ça ne date pas d’aujourd’hui, ni même de la pandémie de Covid-19. Des études menées depuis des années, comme celle de l’association Mental Health American en 2017, montraient des statistiques alarmantes. Par exemple, que 77% des employés les plus compétents se sentaient ignorés, que l’opinion de 44% des travailleurs les plus qualifiés n’était jamais prise en considération, ou encore que 55% des personnes sondées estimaient que leur rétribution n’était pas à la hauteur de leur travail. Si bien que déjà à cette période, 75% d’entre elles cherchaient un nouveau travail pour pouvoir quitter celui qu’elles avaient. 

Évidemment, depuis deux ans, la situation ne s’est pas arrangée, avec des pénuries d’employés qui ont accru la pression sur les équipes en place, les contrecoups mentaux des confinements et du télétravail, les ouvertures et fermetures de plusieurs domaines d’activité, ainsi que les réorientations professionnelles d’un certain nombre de travailleurs.

Poursuivre la lecture « Améliorer ses conditions de travail… ou changer d’emploi ? »