Subventions et stagiaires dans le secteur automobile

Saviez-vous qu’en accueillant un stagiaire dans votre garage ou concession automobile, vous avez droit à des subventions de tout ordre ? Découvrez-les !

On n’y pense pas régulièrement, mais il existe de nombreux programmes gouvernementaux qui récompensent les employeurs qui participent à la formation des travailleurs de demain dans l’industrie automobile. Il est donc possible d’obtenir l’expertise de jeunes stagiaires à un prix très avantageux.

Poursuivre la lecture « Subventions et stagiaires dans le secteur automobile »

L’étoile du mois Auto-jobs : Aymeric Deguire, approbateur de crédit automobile

L’industrie automobile du Québec regorge d’opportunités et de métiers passionnants ! Découvrez ce mois-ci le crédit automobile avec Aymeric Deguire.

Aymeric, qu’est-ce qui vous a amené à travailler dans le crédit automobile ?

Avant d’être agent de liaison, j’ai travaillé comme vendeur d’automobiles chez un concessionnaire Lexus. Mon emploi me plaisait, mais comme le secteur du crédit automobile était mieux rémunéré et m’intéressait, j’ai appliqué puis obtenu un poste en tant qu’analyste au crédit pour débuter. On m’a ensuite nommé coordinateur au crédit et, finalement, approbateur au crédit. 

Poursuivre la lecture « L’étoile du mois Auto-jobs : Aymeric Deguire, approbateur de crédit automobile »

Êtes-vous vraiment reconnu à votre travail ?

Les bénéfices rattachés à la reconnaissance de votre travail sont prouvés et déterminants, à la fois pour votre carrière et votre santé mentale. Alors, vous apprécie-t-on à votre juste valeur ? 

Si 50% des employés sondés par la firme Robert Half en décembre 2022 songent à changer d’emploi, et que 62 % des jeunes professionnels de 16 à 35 ans ne considèrent plus leur travail comme une priorité (sondage Léger de 2022), ce qu’on peut considérer dans une certaine mesure comme du quiet quitting, il y a lieu de se demander ce qui motive, ou plutôt démotive ces personnes dans leur travail actuel.

En grattant sous la surface des réponses habituelles – salaire ou avantages sociaux plus élevés, davantage de vacances et de flexibilité horaire, télétravail – cette insatisfaction est plus souvent qu’on ne le pense liée à la reconnaissance du travail, en termes de production comme d’attitude. 

La reconnaissance est une rétroaction qu’il ne faut pas confondre avec de la courtoisie ou de l’infantilisation. Il s’agit plutôt d’un témoignage de confiance sincère qui peut être donné par ses supérieurs ou par ses collègues sur une base régulière, et qui détermine pour beaucoup la sensation de fierté et de bien-être que l’on peut ressentir en travaillant pour une entreprise… et du même coup sa productivité et son désir de demeurer dans cet emploi.

La reconnaissance de votre travail est donc essentielle pour votre équilibre professionnel comme mental. Alors, sur quels critères et exemples concrets peut-elle être déterminée ?

Poursuivre la lecture « Êtes-vous vraiment reconnu à votre travail ? »

L’histoire du turbo

Le turbocompresseur est aujourd’hui très répandu sur le marché des voitures neuves à essence. Pourtant, ce n’était pas le cas il y a encore une dizaine d’années. Alors, pourquoi les turbocompresseurs sont-ils aujourd’hui aussi répandus ? Et d’où viennent-ils ? 

La naissance du turbochargeur

C’est en 1905 qu’un ingénieur suisse, le Dr Alfred Büchi, a déposé un brevet pour sécuriser sa nouvelle technologie en développement : le turbocompresseur. 

Poursuivre la lecture « L’histoire du turbo »

Quelles sont vos résolutions professionnelles ?

​La nouvelle année est toujours une excellente occasion pour prendre des résolutions qui nous permettront de faire avancer notre carrière. Toutefois, par où commencer ?

Recherchez-vous de nouveaux défis professionnels, ou bien êtes-vous heureux dans le mandat que vous avez actuellement ? Il est tout à fait normal d’être satisfait de son poste et de ne pas vouloir en changer dans l’immédiat. Comme il est tout à fait naturel de vouloir améliorer son sort et viser plus haut ou ailleurs.

Dans le premier cas de figure, profitez de l’emploi que vous avez … Mais pensez aussi à plus long terme, en vous projetant dans 2, 3 ou même 4 ans. Aurez-vous envie de nourrir vos ambitions d’ici-là ? Et serez-vous alors paré pour le faire ?

Poursuivre la lecture « Quelles sont vos résolutions professionnelles ? »